Le jazz Nouvelle-Orléans, un sous-genre du jazz

Le jazz est un mélange de culture musicale et de traditions venant d’Afrique. Aujourd’hui, le jazz est joué partout dans le monde. Vous connaissez le jazz Nouvelle-Orléans ? Tout ce qu’il y a à savoir concernant ce sous-genre de jazz sera abordé.

Historique du jazz Nouvelle-Orléans

La Nouvelle-Orléans ou Storyville à l’époque était une ville où régnait alcool, jeu, prostitution… De ce fait, on y trouvait plusieurs bars, maisons closes, clubs, etc. Les jazz-bands noirs de l’époque participaient énormément à l’animation musicale de ces endroits. On jouait du jazz presque à tous les événements. D’après les rumeurs, l’appellation jazz Nouvelle-Orléans a été adoptée en 1890.

Storyville a été contraint de fermer en 1917 en raison de la guerre. On peut dire que c’était la fin du jazz Nouvelle-Orléans à Storyville. Les musiciens ont alors déménagé dans d’autres villes comme New York ou Chicago.

Caractéristiques du Jazz Nouvelle-Orléans

Le jazz Nouvelle-Orléans est un style mélangeant l’esprit africain, les instruments de musique venant d’Europe et les percussions caraïbéennes. Les Américains noirs créaient le rythme avec du banjo ou les ancêtres de la batterie que vous connaissez aujourd’hui : tom, grosse caisse, cymbales, caisse claire. Néanmoins, chaque élément était joué par une seule personne afin de faciliter le déplacement de l’orchestre.

Le tuba aussi était également un instrument pratique pour créer du rythme. Ce dernier instrument a par la suite attiré l’arrivée de la trompette et de la clarinette. Afin de lier le son obtenu avec ces trois instruments à vent, les musiciens ont fait appel au trombone à coulisse. Certains groupes en outre utilisaient de la contrebasse et du piano.

Ce qu’il faut noter c’est que le jazz Nouvelle-Orléans est une musique qui se joue dans la rue. En fait, les musiciens ont toujours voulu partager l’esprit fanfare. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle la grosse caisse et la caisse claire étaient à l’époque jouées séparément.

Le jazz Nouvelle-Orléans d’aujourd’hui

Aujourd’hui, plusieurs musiciens jouent encore le style de jazz Nouvelle-Orléans. En plus, le style a permis aux professionnels de la danse de créer par exemple le Lindy hop, le balboa, et bien d’autres encore. Ces derniers sont des disciplines de danse très populaires en Europe.

En somme, voilà ce qu’il faut retenir à propos du jazz Nouvelle-Orléans. Ce genre musical résonnera toujours partout dans le monde, car le jazz ne cesse d’évoluer de génération en génération. Les adeptes vont sûrement apporter chaque année un nouveau souffle au jazz Nouvelle-Orléans.

Le swing, le jazz des années 1930
Mélody Gardot, la chanteuse moderne de jazz